SREANG Pisey

SREANG Pisey is an emerging Artist born in Battambang – one of the cultural centers for new art in Cambodia.  He studied wood carving at high school, and under the guidance of his father.  While helping his father run the family wood carving shop, he discovered his own passion for the medium and decided to it his life’s work. Since 2012, he has focused on his own creations and has won recognition and praise. He placed first in the Sculpture category of the Cambodia Fine Art Contest at the Royal university of Fine Art, Phnom Penh. Guided by Japanese guest professor and artist Takakazu YAMADA, he is discovering and nurturing his own creativity, and is always looing forward to the next exhibition to showcase his work.

 

SREANG Pisey est un nouveau venu, né à Battambang, il fréquente l’un des centres d’Art du Cambodge. Il a étudié la sculpture sur bois au collège  sous la supervision de son père. Tout en aidant son père dans sa boutique de sculptures sur bois, il s’est découvert une vraie passion pour ce matériau et décide d’y consacrer sa vie professionnelle. Depuis 2012 il se concentre sur ses propres créations et gagne ainsi reconnaissance et félicitations. Il commence par se présenter dans la discipline Sculpture à un concours de l’Université des Beaux Arts de Phnom Penh.  Guidé par un Maître Japonais Takakazu Yamada, artiste en résidence au Cambodge, il découvre et travaille sa propre créativité. Il est à l’affût  d’une prochaine exposition pour montrer ses œuvres.

SOM Rany

SOM Rany is a self-taught artist and jewelry designer inspired by the diversity of color, texture and shape found in the natural environment. Instead of working with metals and precious stones, she sees the beauty in organic materials such as seeds and plant stems, and combines them into innovate fashion accessories or interior décor items. Each seed that forms part of one of her designs is hand collected, sized and then chosen to perfectly fit its position in the design. The polished appearance of each seed is achieved, not with varnish, but by rubbing it with coconut and lemon grass oil. The result of her work is a stylish accessory or décor item deserving of any fashion runway or exclusive boutique. She is a self-made artist entrepreneur having started her career selling to friends; she now employs a staff of seven in Siem Reap at her company Graines de Cambodge, founded in 2011.

 
SOM Rany est une autodidacte et ses dessins de bijoux s’inspirent de la nature qui l’entoure, des formes, des couleurs et des textures. Plutôt que de travailler avec du métal ou des  pierres précieuses, elle regarde la beauté des matériaux naturels comme les graines, les tiges de plantes  les associant pour en faire des accessoires de mode ou des objets de décoration. Chaque graine dont la forme fait partie de son dessin a été cueillie à la main, sa taille a été sélectionnée pour sa position dans l’objet. Le poli que l’on peut voir sur chaque graine n’est pas obtenu avec du verni mais par un mélange d’huile de coco et de citronnelle. Le résultat et le style de son travail qu’il soit accessoire ou objet de décoration, mérite d’être montré dans des défilés de mode et dans de luxueuses boutiques. Som Rany est une artiste entrepreneur qui s’est faite elle même.
 Elle a commencé par vendre à ses amis. Elle a maintenant une PME qui donne du travail à 7 employés dont le nom est “Graines du Cambodge.”

SERA

Séra was born in Phnom Penh, Cambodia, in 1961. Upon completing with honors his graduate and postgraduate studies in art, and the science of art, at the Sorbonne University, he devoted himself both to teaching and to art.  An artist as protean as he is consistent, Séra’s work finds expression in a multitude of fields: sculpture, drawing, painting, engraving, and graphic novels. Through the uniquely expressive language of graphic novels, Séra seeks to extend beyond a simple transmission of the historical record from one generation to the next by offering to Cambodian youth an opportunity to grasp their own history through artistic creation.

His work has been extensively exhibited both individually and collectively throughout France and Cambodia. In April 2012, the l’Institut Français in Phnom Penh marked its 20th anniversary with a spectacular exhibition dedicated to the vast painted work of Séra. A few months later in Paris, the Galerie Oblique presented over a hundred of his drawings, storyboards, and watercolors alongside large canvas paintings, some being exhibited for the first time. He has maintained a valued teaching position at the Sorbonne since 1989, and in 2012, was named Educational Director of the Phare Ponleu Selpak School in Battambang, Cambodia.

 

Séra est né à Phnom Penh, au Cambodge, en 1961. Après des études supérieures en arts plastiques et sciences de l’art à la Sorbonne, il développe en parallèle un parcours en enseignement et en art: peinture, sculpture, gravure, dessin, et romans graphiques. Depuis 1999 il dirige les Ateliers de la mémoire qui se sont tenus au Centre de ressources audiovisuelle Bophana, qui revisitent l’histoire douloureuse du Cambodge et impliquent des jeunes dans le travail de mémoire. Avec un langage facilement accessible, il cherche à aller au-delà de la transmission entre générations, pour donner aux jeunes une prise sur leur propre histoire à travers la création.

Ses œuvres ont fait l’objet de nombreuses expositions, en solo et collectives, en France et au Cambodge. En avril 2012 l’Institut français de Phnom Penh, pour marquer ses 20 ans, présente une spectaculaire exposition des œuvres de Séra, et quelques mois plus tard la Galerie Oblique à Paris présente une centaine de dessins, d’étapes graphiques, de planches, d’aquarelles, en regard avec de grandes toiles encore jamais exposées en France. Il est chargé de cours à la Sorbonne (Université de Paris 1) depuis 1989 à nos jours et il est   directeur pédagogique de l’école Phare Ponleu Selpak à Battambang, au Cambodge depuis 2012.

Nick SELLS

Nick is a self-taught photographer from the UK. He bought his first camera while traveling throughout Southeast Asia in 2006. His first break into professional photography came in Cambodia in 2007 when he was employed as a layout editor for The Mekong Times daily newspaper. Later, he photographed for various magazines and newspapers such as AsiaLIFE, SE Globe and The Phnom Penh Post. While working as the sports photographer for The Phnom Penh Post, he won the Silver award for “Best in Sports Photojournalism” – an award given by the World Association of Newspapers and IFRA at the 2010 Asian Media Awards in Kuala Lumpur – for his photograph of two Bokotor Fighters in a downtown Phnom Penh Gym.

In March of 2010, Nick created the company, “Kampuchea Party Republic” (KPR) to support his work as an event photographer. After building a solid foundation and reputation, KPR continues to grow by employing an increasing number of talented handpicked photographers; it is now considered Cambodia’s #1 event photography service.

As of 2012, Nick is also the owner of a large photography and video studio called “So Shoot Me Studio” in the heart of Phnom Penh. The studio is a home-base, a working area and a space for hire, while the name “So Shoot Me Studio” is used for any work that does not fit under KPR, such as food, interior work or special assignments. Nick regularly conducts his own work in the studio space photographing fashion, and product design for advertising. The space is frequently rented out to various agencies and photographers from around Cambodia.

Nick’s list of clients is extensive covering private companies, local businesses, NGOs, foreign companies and Embassies. A brief list includes: Unicef, AusAID, Oxfam, Google, Coca Cola, Vattanac Group, Royal Group, Naga Casino, plus the British, American, and Australian Embassies and the EU Delegation.

 

Nick est un photographe autodidacte venu de Grande Bretagne. Il a acheté son premier appareil de photo alors qu’il voyageait en Asie du Sud Est en 2006. Sa première incursion dans le monde professionnel de la photographie s’est passée au Cambodge en 2007 pendant qu’il travaillait sur la maquette de l’édition d’un quotidien, le « Mékong Times ».
Plus tard il a travaillé pour différents magazines  et autres journaux comme «Asia Life» «SE Globe» et le «Phnom Penh Post». Alors qu’il était photographe sportif pour le Phnom Penh Post, il a été  le lauréat du «meilleur journaliste sportif» attribué par la World Association of Newspapers and IFRA en 2010 à Kuala Lumpur lors de l’Asian Media Awards pour une photo de deux lutteurs de Bokotor prise dans un gymnase de Phnom Penh.

En mars 2010 après avoir bien consolidé son travail de photographe dans l’événementiel, il crée sa propre entreprise qu’il a appelé « Kampuchea Party Republic » KPR. Après avoir construit des fondations  solides et s’être fait une bonne réputation, KPR est maintenant considéré au Cambodge comme le  numéro 1 dans son secteur d’activité. Son personnel s’agrandit et devient une équipe de photographes talentueux et pointus.

En 2012, Nick est également propriétaire d’un studio de photo et vidéo dont le nom est « So Shoot Me Studio » au cœur de Phnom Penh. Ce studio est aussi bien son lieu de travail qu’un espace de vie qu’il peut louer. Le Shoot Me Studio sert à tous les travaux que KRP ne peut pas faire, comme les photos ou vidéo de restauration et décoration d’intérieur et d’autres missions. Nick travaille régulièrement dans le studio qui lui sert d’espace pour faire ses photos de mode et de produits pour la publicité. Ce lieu est également loué à des agences ou photographes qui gravitent au Cambodge. La liste des clients de Nick est impressionnante. Cela va de l’entreprise privée et locale aussi bien qu’étrangère, des ONG ainsi que des ambassades. Voici quelques exemples: Unicef, AusAid, Oxfam, Google, Coca Cola, le groupe Vattanac, le Royal Group, le Casino Naga, les ambassades de Grande Bretagne, américaine, australienne et l’UE.